LORÉAL: la coloration qui fait tomber vos cheveux

Une coloration L’Oréal qui tourne mal

Elles voulaient devenir blondes. Il leur faudra désormais attendre que leurs cheveux repoussent. Commercialisée depuis juin, la nouvelle coloration Inoa Ultra Blond de L’Oréal Professionnel a provoqué des effets indésirables chez de nombreuses clientes. La firme cosmétique a discrètement, mais carrément, suspendu sa commercialisation.

« Le blond le plus parfait jamais atteint », comme le dit la pub. C’est le résultat auquel pouvait s’attendre Carole* lorsque, le 13 août, elle procède à une coloration de ses cheveux avec le nouveau produit Inoa Ultra Blond de L’Oréal Professionnel.

Commercialisé depuis juin dernier, il est réservé aux professionnels. Mais cette maman en congé parental a l’habitude d’utiliser ce type de produit puisqu’elle est coiffeuse. Elle l’a acheté chez un grossiste en ligne. La firme cosmétique vante une coloration sans ammoniaque et sans odeur ; elle met aussi en avant « un confort optimal du cuir chevelu avec moins de picotements ».

Sans ammoniaque, sans odeur… et sans cheveux

Mais Carole va vivre une très mauvaise expérience. « Au moment du rinçage du produit, je me suis aperçue que mes cheveux tombaient par gros paquets, raconte-t-elle. J’en ai perdu plus de la moitié. Ils se sont cassés à un centimètre du cuir chevelu, comme s’ils avaient été brûlés. J’ai tout de même réussi à conserver ma longueur, mais je n’ai plus du tout d’épaisseur et j’ai de gros trous à certains endroits, notamment sur le dessus de la tête, ce qui m’oblige à garder les cheveux attachés. » Ses cheveux continuent toujours de tomber trois semaines après…

Il ne s’agit pas d’un cas isolé. « Au téléphone, L’Oréal m’a avoué qu’il y avait beaucoup de cas comme moi, alors ils préféraient retirer le produit pour refaire des tests », explique-t-elle. Parfois, les effets se révèlent bien pires que dans le cas de Carole. « Deux de mes amies sont allées faire cette coloration dans un salon de coiffure. Les deux ont perdu leurs cheveux. Elles sont quasiment chauves », confie une interlocutrice contactée au cours de l’enquête.

Présence d’impuretés dans certains lots

L’Oréal Professionnel reconnaît ces problèmes, tout en les minimisant : « Nous avons observé quelques problèmes de qualité dans certains de nos lots de produits dans la formule d’Ultra Blond, dus à la présence de petites impuretés. […] Ultra Blond est une coloration d’oxydation super éclaircissante et, de ce fait, il faut s’assurer du bon état du cheveu comme indiqué dans les précautions d’usage. »

Quant au nombre de personnes touchées, l’entreprise reste évasive : « On recense aujourd’hui moins de 1 cas sur 2 000 et qui concerne essentiellement des personnes avec des cheveux très fragilisés. » Selon nos sources, une quarantaine de clientes au moins seraient touchées.

Preuve que l’affaire est sérieuse : L’Oréal a décidé « par principe » de retirer le produit pour le moment, c’est-à-dire d’en suspendre la distribution et la vente dans tous les États où il est vendu. D’ailleurs, la France n’est pas le seul pays où des plaintes ont été recensées. On a repéré au moins un cas outre-manche grâce au témoignage posté le 2 septembre par une Britannique sur la page Facebook d’Inoa.

Envoi discret d’un courrier au cours du mois d’août

La décision de retrait du marché a été prise au cours de la seconde quinzaine du mois d’août par l’envoi d’un courrier auprès des salons et vendeurs. Une mesure prise discrètement et qui, jusque-là, n’avait pas été ébruitée.

Toutes les clientes ayant acheté Inoa Ultra Blond chez un grossiste sont-elles informées du risque encouru ? Rien n’est moins sûr, d’autant que L’Oréal insiste sur le fait qu’il s’agit d’un retrait et non d’un rappel auprès des consommateurs.

La société recommande aux clientes ayant rencontré un problème de contacter son service consommateur (au 0810 054 111) ou de se rapprocher de leur coiffeur, et assure que chaque cas est étudié individuellement, avec un suivi de proximité.

Pour l’instant, Carole a reçu des excuses et des produits de soin pour ses cheveux massacrés. Mais compte tenu du préjudice moral subi, elle prétend à une meilleure indemnisation. On la comprend…