Attention aux dérives de couleurs à base de plantes



Certaines marques n'hésitent pas à mettre en avant uniquement les ingrédients naturels ou bio (2% ou 80%) de l'ensemble de la composition en oubliant de parler des autres nettement moins glorieux.

 

Un produit qui contient des ingrédients naturels ou des huiles végétales bio mélangé à un activateur ou oxydant ne donne pas forcément un produit final 100% végétal ou bio, cela reste un produit chimique moins fortement dosé certes , mais on y retrouve les ingrédients classés cancérigènes et allergènes.

 

En 100% végétal :

- On ne peut obtenir un brun en 30mn sur cheveux blancs ;

– Nous ne travaillons jamais avec des nuanciers qui comportent des numéros correspondant à des couleurs, en assurant un résultat prédéterminé ;

– Il n'est pas possible d'éclaircir les cheveux.

 

Une nouvelle molécule fait son apparition dans des couleurs s'annonçant sans ammoniaque : la monoéthanolamine. C'est une molécule hautement cancérigène, dans une marque annonçant 98% de produits d'origine naturelle avec 2% de cette molécule c'est déjà dévastateur pour votre santé.

 

Mais les marques ont bien compris que l'ammoniaque fait peur aux consommatrices. Ce n'est pas l'ammoniaque le plus dangereux mais les colorants qui l’accompagnent.

 

Bannissez les produits contenant : paraphénylènediamine, aminophénol, résorcine, activateur à 3 % 6% ou 9%.....

 

Article emprunté à ww.laboiteacouleurs.com